Les grands sites syriens en 3D!

Classé dans : Actualite | 0
  • La mosquée des Ommeyades, à Damas.

Archéologie. La base de données en ligne Syrian Heritage va présenter onze sites archéologiques majeurs du pays en guerre.

En décembre 2015, la start-up française Iconem s’est rendue à Damas pour former une quinzaine d’archéologues de la Direction générale des antiquités et des musées syriens (DGAM) à la numérisation en 3D.

Iconem, qui a déjà travaillé en Afghanistan, au Pakistan, ou à Pompéi, utilise des drones équipés d’appareils photo. Les images sont traitées avec une technologie innovante, la photogrammétrie : elle permet de synthétiser des milliers de clichés pour reproduire des monuments en trois dimensions, avec une précision pouvant aller jusqu’au millimètre.

La base de données Syrian Heritage, qui présente ces époustouflantes reconstitutions et de nombreux autres documents, permet déjà d’admirer trois sites : la Mosquée des Ommeyades de Damas, le palais d’Ougarit, datant de l’âge du bronze, et le théâtre antique de Jableh, transformé en fortification durant les Croisades.

D’ici à fin mai, onze sites seront en ligne, sur le site d’Iconem (iconem.com) ou de la DGAM (dgam.gov.sy).

Ce projet, monté avec Microsoft et l’Institut français de recherche en informatique, n’est pas le seul. Les universités d’Oxford et de Harvard se sont ainsi associées au sein de l’Institut pour l’archéologie numérique. Elles vont distribuer, en Syrie, 5 000 caméras 3D low cost à des bénévoles, personnels des musées, ONG… Avec pour objectif de récupérer un million d’images d’ici à la fin de l’année.

Des centaines de sites du pays ont été pillés ou détruits depuis le début du conflit, en 2011, dont les célèbres temples de Bêl et Baalshamin, à Palmyre, dynamités par Daech.